Recherche

Contrat de recherche conclu avec le Conseil supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS)
Le projet STRAFPACC rassemble huit chercheurs en géographie, anthropologie, droit public et science politique, sous la direction de Sabine LAVOREL ; il est financé par le CSFRS depuis septembre 2015 et jusqu’en juin 2019.

Contrat de recherche conclu avec le Conseil supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS)

Le projet STRAFPACC rassemble huit chercheurs en géographie, anthropologie, droit public et science politique, sous la direction de Sabine LAVOREL ; il est financé par le CSFRS depuis septembre        2015 et jusqu’en juin 2019.

Les changements climatiques constituent un risque majeur pour plusieurs îles du Pacifique Sud, que l’on envisage le scénario ultime de leur submersion ou celui de la dégradation progressive de leur habitabilité. Si la France est directement concernée en raison du risque de submersion pesant sur plusieurs de ses territoires du Pacifique sud, elle l’est également du fait des multiples enjeux de sécurité humaine et collective induits par les changements climatiques et les flux migratoires subséquents dans la région.

Dans ce contexte, le projet STRAFPACC vise deux objectifs principaux. Il s’agit tout d’abord d’apporter une meilleure compréhension des effets induits par les changements climatiques dans le Pacifique sud, notamment sur les flux migratoires régionaux et sur les ressources naturelles (terres, eau, minerais). L’appréciation de ces facteurs potentiels d’insécurité permettra ensuite d’envisager les perspectives de redéfinition du rôle de la France dans la zone sud-pacifique, du fait et dans le contexte des changements climatiques. A l’issue de ce projet, l’équipe de recherche élaborera un ensemble de recommandations visant à faire efficacement face à ces risques et, le cas échéant, à redéfinir les contours des stratégies françaises dans le Pacifique sud.

Le colloque de restitution des résultats du projet STRAFPACC a eu lieu en juillet 2018 à l’Ecole militaire (Paris VII). L’ouvrage final sera publié aux Editions de l’IRD et aux Editions de l’UGA à l’automne 2019

 

Mis à jour le 19 juin 2019