Doctorant
Sujet de thèse: Diversité et droit public

Sous la direction de Xavier Dupré de Boulois


Résumé
 
Cette recherche a pour origine un constat, celui de l'essor du mot « diversité » dans la sphère juridico-politique. L'usage de plus en plus répandu de ce terme est en effet l'occasion de se pencher sur les rapports entre les « mots de l'action publique » et le droit, dans une perspective pluridisciplinaire. Apparu aux États-Unis au milieu des années 1980, le terme a été utilisé par la Cour suprême comme une justification aux politiques de discriminations positives menées dans les universités selon le Professeur Daniel Sabbagh. Après avoir été repris par le Conseil de l'Europe et l'Union européenne, il est de plus en plus employé en France à partir du début des années 2000. Le mot « diversité » est aujourd'hui mobilisé tant dans le discours politique que dans celui du juriste, en particulier à travers de nombreuses politiques publiques, dans la fonction publique ou l'audiovisuel pour ne citer que quelques exemples. Aussi, les multiples usages de ce terme ne peuvent qu'interroger le juriste. Une première série de questionnements a trait au discours sur le droit, en particulier aux significations véhiculées par le mot « diversité » et à sa place au regard des grandes notions juridiques. Une seconde série d'interrogations est quant à elle relative aux outils de la « diversité ». L'emploi du terme semble en effet renvoyer à des instruments juridiques particuliers (soft law, conventions notamment), dont il conviendra d'interroger la spécificité de l'usage qui en est fait.
Mis à jour le 5 mars 2019